Cheville Douloureuse

Définition

Les chevilles douloureuses sont des affections du pied fréquentes. En général, il existe deux types de chevilles douloureuses : les douleurs aigues de la cheville et les douleurs chroniques de la cheville.

  1. Les douleurs aigues de la cheville proviennent généralement d’un traumatisme ou d’une blessure. L’une des blessures de la cheville les plus communes est l’entorse de la cheville. Cette blessure se produit le plus souvent en faisant du sport (par exemple, du football, du basketball, du tennis) ou en courant ou faisant de l’athlétisme. La cheville se tort et endommage les ligaments et les tissus autour de la cheville. Bien qu’assez douloureuse, l’entorse de la cheville se guérit d’elle-même en quelques semaines lorsque le pied reste au repos.
  2. Au contraire, les douleurs chroniques de la cheville sont une affection du pied durable. La douleur est ressentie soit à l’intérieur de la cheville (douleur de la cheville médiane) ou à l’extérieur (douleur latérale de la cheville).

La douleur de la cheville médiane peut être provoquée par une tension sur les tendons et les nerfs traversant la zone de la cheville. La douleur apparaît lorsque que le poids est appliqué sur la cheville et empire en cas d’activité intense telle que la course ou le sport. Une douleur vive peut être ressentie, irradiant vers la voûte plantaire. La douleur médiane de la cheville est typique d’un excès d’exercice (blessure d’usage excessif) et/ou de pronation excessive).

Les douleurs latérales de la cheville apparaissent à l’extérieur de la cheville et empirent lors de la marche, de la course et de l’exercice. Elles sont souvent dues à une compression des tissus mous (tendons et ligaments) qui entourent l’extérieur de la cheville et sont le résultat d’un mauvais fonctionnement du pied, par exemple, de pronation excessive. Pour mieux comprendre ce problème, observons l’anatomie de la cheville.

Anatomie de la cheville

La cheville se compose de 3 os reliés par des muscles, des ligaments et des tendons. Le tibia est un gros os situé à l’intérieur de la partie inférieure de la jambe. Le péroné est un os plus fin situé à l’extérieur de la partie inférieure de la jambe. Les extrémités du tibia et du péroné sont reliées par un ligament solide pour former une cavité appelée mortaise tibiale. Le talus est l’os le plus haut dans le pied. Il possède une voûte qui s’adapte à l’intérieur de la mortaise tibiale (cavité). L’ensemble de ces os forme l’articulation de la cheville.

Le cartilage des articulations est l’élément lisse et brillant se trouvant là où deux surfaces osseuses entre en contact l’une avec l’autre. Le cartilage de l’articulation de la cheville recouvre l’extrémité du tibia, la voûte du talus et le fond du péroné. Le cartilage articulaire facilite le mouvement des os des chevilles lorsque la cheville se plie vers le haut ou le bas. Les ligaments qui entourent l’articulation de la cheville agissent comme de solides cordes permettant de relier les os et de stabiliser l’articulation. La cheville contient 3 ligaments à l’extérieur de la cheville et un large ligament à l’intérieur. Les ligaments se trouvant à l’extérieur de la cheville sont les plus exposés aux blessures.

Pronation et Supination

La pronation et la supination sont des mouvements naturels et jouent un rôle important dans notre manière de marcher. La pronation (roulement interne) agit comme un processus absorbant les chocs et la supination (roulement extérieur) permet à notre pied d’avancer. Malheureusement, la plupart des personnes souffrent de pronation excessive.

La pronation excessive se produit lorsque nous effectuons une pronation trop profonde et pendant trop longtemps, ne laissant pas aux pieds la possibilité de se rétablir et de bien effectuer la supination. En conséquence, la pronation excessive entrave la biomécanique normale du pied, crée des pressions excessives sur les articulations et les ligaments du pied et de la cheville.

La pronation excessive pousse l’os du talus à se loger de manière anormale dans l’espace articulaire. Avec le temps, le cartilage articulaire subit une érosion prématurée, de la même manière que les pneus déséquilibrés d’une voiture provoquent un endommagement prématuré. Par ailleurs, la pronation excessive crée une compression des ligaments entourant l’articulation de la cheville, qui cause douleur et gêne.

Nous ne pouvons pas trouver de produits correspondants à la sélection.